01/12/2006

Perles de la météo suite.

  • Ce fut une redoutable tempête de verglas.
  • D'énormes cunnilingus s'étaient amassés.
  • Des arbres furent emportés comme des foetus de paille.
  • Une panne de courant survenue vers midi a plongé toute la région dans le noir.
  • Malgré le cyclone, on assiste dans la région à un afflux de tourisques.
  • A longueur de journée, des estivants viennent y passer la nuit.
  • Il faut dire que, dans ces pays, l'hiver dure huit mois, l'été aussi.
  • Mais les beaux jours sont enfin revenus avec leur lumineuse lumière.
  • Il fait un temps d'été stable.
  • Avec le soleil printanier, on voit sur les arbres les premiers bourgeois.
  • Quant à la sécheresse, elle a été pour les agriculteurs, une véritable douche froide.
  • Cette vague de sécheresse apporte de l'eau au moulin des oiseaux de mauvaise augure.

20:47 Écrit par Christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Quelques brèves

A Genk : douze blessés dans une collision en chaîne devant l'usine Ford par suite d'une erreur de direction !...


Un médecin vien porter plainte :

- Un homme se présente à ma consultations, explique-t-il, je lui conseille de prendre quelque chose de chaud, et il s'en va avec mon pardessus.


Un enfant arrive à l'école en larmes. La maîtresse s'approche de lui :

- Qu'est-ce qu'il y a mon petit?

- Ce matin, maman est allée noyer les 6 petits chats qui viennent de naître!

- Oui, bien sur, c'est triste, mais ce n'est pas une raison pour pleurer.

- Mais si, maman m'avait promis que c'est moi qui irais les noyer!


Des chercheuses ont découvert pourquoi Moïse a erré 40 ans dans le désert avec le peuple d'Israël :

"Un homme ne demande jamais son chemin."

20:45 Écrit par Christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Besoin d'une chaise?

mobilier-immeuble-villes-promenade-kucukpazar-867070

20:38 Écrit par Christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Citation.

Dans les années cinquante, on se réunissait en famille pour regarder la radio. Aujourd'hui, l'image est tellement banalisée qu'on écoute la télé.

Pierre Bouteiller.

20:35 Écrit par Christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |