17/10/2006

Perles des assurances.

  • Si je comprends bien, vous indemnisez mon adversaire avec l'argent de ma prime. C'est trop facile d'habiller Paul quand on déshabille Pierre.
  • Mon fils ne peut être civilement responsable de cet accident puisqu'il est militaire.
  • Vous me demandez de vous donner mon accord sur les termes de votre lettre; or, cette lettre je ne l'ai jamais reçue. Comment voulez-vous que je vous donne mon accord sur le contenu d'une lettre que je n'ai jamais reçue? Je ne suis pas contre, mais je ne suis pas pour non plus. Comprenez-moi: quand on cause, il faut savoir de quoi on parle.
  • Ne pensez-vous pas qu'il y a un peu d'abus? Mon accident n'est toujours pas réglé, alors qu'il est survenu le 30 février dernier...
  • En se relevant, le cycliste n'a formulé aucune déclaration intéressante au sujet de la collision. Il se contentait de répéter Aïe, aïe, aïe sur tous les tons.
  • Ma femme m'a laissé seul pour aller habiter ailleurs. Faut-il communiquer à mon assureur le nom de la personne qui vit maintenant avec moi?
  • Etant sur le point d'accoucher, ma femme dut quitter l'enceinte de la gendarmerie sans avoir pu décliner son identité.
  • Je me suis coupé la main droite en bricolant. La gauche n'est pas mal à droite, mais elle travaille quand même plus lentement.

20:03 Écrit par Christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour Christine L’infidèle (à la blogosphère) que je suis te souhaite un tout bon week-end, à la hauteur de tes espérances.
Je te fais un énooooooooooorme bisou en souhaitant me faire pardonner…

Écrit par : Vivi | 20/10/2006

on ne s'en lasse pas de venir chez toi
bisous bisous

Écrit par : laura | 24/10/2006

Les commentaires sont fermés.